IV Conférence sur les plastiques et l'économie circulaire: durabilité et recyclage

28, novembre 2018

Le IV Conférence sur les plastiques et l'économie circulaire: durabilité et recyclage, organisé par AIMPLAS y CYCLOPLAST. La réunion a réuni différentes administrations publiques et tous les acteurs de la chaîne de valeur du plastique qui ont débattu du rôle de chaque agent pour atteindre les objectifs fixés par la stratégie plastique de l'Union européenne. Les défis et opportunités futurs que l'économie circulaire représente pour les entreprises ont également été analysés.
En ce sens, William Neale, conseiller en économie circulaire de la Commission européenne, a expliqué qu'il n'est pas seulement nécessaire d'atteindre les objectifs fixés par la loi pour atteindre un taux de recyclage des emballages plastiques en 2030 de 55%, «il faut aussi travailler sur la demande de recyclage et d'amélioration de la qualité du plastique recyclé afin que les entreprises puissent l'utiliser dans leurs produits », a-t-il assuré.
La conférence a été inaugurée par Javier Cachón, directeur général de la biodiversité et de la qualité environnementale du ministère de la Transition écologique; José Antonio Costa, directeur d'AIMPLAS; Marcelo Miranda, président de CICLOPLAST, et Máximo Martín, associé de G-Advisory - Grupo GARRIGUES.
Javier Cachón a souligné que l'Espagne travaillait à l'élaboration d'une feuille de route nationale ambitieuse dans le domaine des plastiques afin que nous puissions tous trouver des solutions à l'abandon des déchets dans l'environnement et cela fait partie du travail de la stratégie espagnole d'économie circulaire. Cette feuille de route comprendra des objectifs tels que l'augmentation de la réutilisation ou du recyclage.
Marcelo Miranda a souligné que l'Espagne figure parmi les cinq premiers pays de l'Union européenne avec le taux de recyclage du plastique le plus élevé: 37%, alors que la valorisation énergétique ne représente que 17% et que nous gaspillons une valeur énergétique importante dans les décharges, alors que l'Espagne est un pays à déficit énergétique.
Ignacio Marco, directeur général de PlasticsEurope pour la région ibérique, a rappelé que l'industrie des matières premières plastiques en Europe génère plus d'un million et demi d'emplois à travers quelque 60.000 2030 entreprises. En outre, Marco a présenté l'engagement volontaire «Plastics 60» pour atteindre une réutilisation et un recyclage de 100% des emballages en plastique dans cet horizon. L'objectif est de réutiliser, recycler ou récupérer 2040% des emballages en plastique de l'UE d'ici XNUMX, augmentant à terme la circularité des plastiques et l'efficacité de l'utilisation des ressources.
Ensuite, Luis Cediel, directeur général de l'ANAIP, a présenté l'engagement pour la transformation des plastiques, et David Eslava, président d'ANARPLA, a parlé de la contribution du secteur du recyclage des plastiques à l'économie circulaire et a expliqué que la demande de plastiques recyclés dans le L'Union européenne était de 49 millions de tonnes en 2015. Isabel Goyena, directrice de Cicloplast, a rappelé aux personnes présentes l'engagement fort du secteur des plastiques dans la promotion de l'économie circulaire.
Interviennent également: José María Cobos, associé chez J&A Garrigues; Aurelio del Pino, président de l'ACES; Begoña de Benito, directrice des relations institutionnelles chez Ecoembes; Luis Mecati, directeur adjoint de l'environnement à la FEMP; Marta Martínez, de la Sous-direction générale de la protection de la mer de MITECO; Estíbaliz López-Samaniego, responsable des projets Zéro Déchet; et Sonia Albein, chercheuse au Département de développement durable et de valorisation industrielle d'AIMPLAS.
Le dernier bloc était dédié aux projets innovants sur la circularité des plastiques. Entre autres initiatives, AIMPLAS, a présenté le projet LIFE RECYPACK axé sur la promotion de l'économie circulaire des déchets d'emballages en plastique commerciaux dans les zones urbaines, et Coexpan a présenté le développement de nouveaux produits d'emballage plus durables qui incluent plus de plastique recyclé, tels que les emballages en PET contact alimentaire. ou des capsules de café en plastique biodégradable.
Enfin, des associations telles que ASOBIOCOM ont participé, qui rassemble des fabricants de plastiques biodégradables et compostables et qui ont montré les dernières avancées en matière de plastiques d'origine végétale, biodégradables et entièrement recyclables et AVEP (Association Valencienne des Entreprises de Plastiques).

PARTAGER

Vous voudrez peut-être continuer à lire ...

      
ZMousse
Rafesa
UPM RAFLATAC IBÉRICA
LIASA L'industrie cotonnière
PAPTIQUE Oy
Plastiques Juárez
BI INDUSTRIELLE
Winter Company Espagne
RÉSOUDRE CG
Flottant
Quadpack
Technologie monomère
Traduire "

X