Cinquième édition du Congrès FESPA Europe du Sud

24, juin 2019

La mise en réseau et la création de relations professionnelles entre collègues européens ont été les points forts de la cinquième édition du Congrès de l'imprimerie d'Europe du Sud, organisé par FESPA Espagne, FESPA Italie, FESPA France et Apigraf de Portugal avec le soutien de FESPA International.
L'événement, qui s'est tenu à l'hôtel Ilunion Pío XII de Madrid les 19 et 20 juin, a réuni 65 professionnels de toute l'Europe, notamment du Royaume-Uni, de France, du Portugal, d'Italie et d'Espagne.
Cette cinquième édition du congrès FESPA Europe du Sud a débuté mercredi par l'accueil des présidents des associations organisatrices : Alberto Masserdotti, président de FESPA Italie ; Christophe Aussenanc, Président de FESPA France ; Pedro Santos, vice-président d'Apigraf ; Gabriel Virto, Président de FESPA Espagne, ainsi que Christian Duyckaerts, Président de FESPA International.
Le programme professionnel a commencé par une présentation d'Emma Tuddenham, responsable des associations chez FESPA International, qui a parlé des tendances actuelles du marché de l'impression de communication visuelle, en présentant les résultats de l'étude Print Census. Parmi les principales tendances de l'industrie recueillies dans l'étude Print Census, Tuddenham a mentionné l'optimisme quant à l'avenir de l'entreprise; adaptation aux demandes des clients, avec personnalisation et livraisons plus rapides ; investissement dans la technologie numérique; l'essor de l'impression textile ou de la responsabilité environnementale, avec l'utilisation de produits recyclables.
Ce fut ensuite au tour de Marco Capoferri, chef de produit de Sei Laser, de présenter l'entreprise, dédiée à la conception et à la production de machines de découpe et de marquage à technologie laser. Iker Tejedor, un technicien de Luminosos Arga, un client de Sei Laser, a également participé. Après son discours, la première série de présentations de success stories d'entreprises de communication visuelle du sud de l'Europe a eu lieu. Thomas Morlier, de PANO France, a expliqué leur modèle de franchise qui leur permet d'avoir aujourd'hui plus de 100 agences dans le pays dédiées à la signalétique, la décoration de vitrines, les boutiques, la décoration de véhicules, etc. Fabrizio Citro, directeur de FG Grafica (d'Italie) a expliqué que son entreprise a commencé à opérer sur le marché numérique en grands formats en 1995. Ce premier tour a été clôturé par Àlex García, de Marc Martí (Espagne), qui a présenté des travaux réalisés par l'entreprise dans le que l'objectif était d'obtenir une sensation de volume. Le dernier orateur de mercredi était Tony García, directeur commercial pour l'Espagne et l'Amérique latine chez Sistrade, qui a parlé de l'industrie 4.0 et de son application au secteur de la communication visuelle. La journée de mercredi s'est terminée par les réunions rapides.
La séance de jeudi a débuté par une présentation de Graeme Richardson-Locke, responsable du support technique chez FESPA International, qui a expliqué comment ajouter de la valeur aux clients en améliorant la gestion des couleurs. Parmi les conseils qu'il a donnés figuraient l'importance de sélectionner le moniteur de travail et son étalonnage, de simplifier le processus de travail avec un logiciel approprié ou des contrôles de qualité finaux et une évaluation des couleurs en le comparant à des valeurs standard.
Puis vint le tour du second tour des présentations de success stories d'entreprises de communication visuelle du sud de l'Europe. Pedro Santos, vice-président d'Apigraf, a présenté la société Ocyan, axée principalement sur la gestion des couleurs. Il a été suivi par François Grange, du Lycée Professionnel Etienne Mimard, en France, qui a présenté un programme de certifications professionnelles qu'ils lancent avec le soutien de FESPA France et des entreprises du secteur. La success story suivante a été celle de la société espagnole Clorofila Digital et a été présentée par sa Product Manager Natalia Dolz. Crolofila est né pour servir les artistes, photographes, scénographes, etc. bien que maintenant ils travaillent également dans le secteur du commerce de détail ou de la décoration. Le dernier cas était celui de la société Sismaitalia, présenté par son directeur général Oscar Stucchi ; Aujourd'hui, ses principaux domaines sont l'impression 2D et 3D, les affiches et les finitions.
Les dernières présentations au Southern European Print Congress ont été celles de Juan Antonio Moreno, PDG d'Adivin Banderas, qui a parlé de la tendance des consommateurs vers le libre-service en ligne ; et celle de Carlos Casado, responsable du développement commercial chez Ricoh Commercial & Industrial Printing, qui a parlé du monde caché derrière une tête d'impression. Juan Antonio Moreno a expliqué comment augmenter les bénéfices d'une entreprise, soit en augmentant les revenus, soit en réduisant les coûts. À ce stade, il a expliqué la stratégie d'Adivin Banderas, basée sur la segmentation des produits et des clients. Le dernier orateur, Carlos Casado, a présenté Ricoh à travers ses têtes.

PARTAGER

Vous voudrez peut-être continuer à lire ...

      
Tesem
GARROFÉ
Costertec, SA
LIASA L'industrie cotonnière
BI INDUSTRIELLE
Fabrication de couleurs d'emballage PCM, SL
MPO International
Échantillonnage Innovations Europe, SL
Adéquo
Séripafer
Graphiques Leca
Alglass, SA
Traduire "

X